• Les "vrais" portraits de l'ASH

    Ceux qui me suivent sur Instagram savent qu'à mes heures perdues j'aime dessiner, peindre...

    Depuis peu je découvre le dessin sur tablette graphique, l'occasion pour moi donner à voir le vrai monde de l'ASH, sans fard, sans poudre, sans filtre. Ce filtre plein d'auto-satisfaction que l'Education Nationale continue d'appliquer dans chaque rapport, chaque circulaire, pour faire croire au monde que tout va bien, que la prise en charge du handicap en France est optimale.

    Ne vous méprenez pas, j'aime mon métier. Mais je suis lasse de tous ces discours de propagande qui occultent volontairement la dure réalité du terrain. Cette réalité faite d'embuches, de pièges, de difficultés, que chaque parent, enfant, enseignant doit affronter au fil des parcours scolaires.

    Alors voilà quelques portraits. Vous les connaissez, ce sont ces parents démunis, cet enfant apeuré, cet enseignant épuisé....

    Les "vrais" portraits de l'ASH

     

     

     

     

    Comme Y. ne comprend pas, on se dit qu'elle ne se rend pas compte de la situation. On se déculpabilise en se disant qu'elle ne nous en voudra pas... qu'on a fait du mieux qu'on pouvait. Mais ce qu'on offre à Y. aujourd'hui est-il suffisant, adapté, idéal? Y. ressent, vit, perçoit et je l'espère pardonne l'imperfection de ce que nous avons à lui proposer... faute de "mieux".

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les "vrais" portraits de l'ASH

     

     

     

     

    Voici M. Là aussi, la réalité du terrain est bien moins glamour que celle des rapports ministériels. Sous payées, peu considérées, peu formées, elles sont nos petites fées. Désolée, je n'avais plus assez de budget pour lui dessiner des ailes à ma petite fée... économie, économie!

    A notre niveau nous avons au moins les moyens de leur dire MERCI!

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les "vrais" portraits de l'ASH

     

    Je vous présente Q., 12 ans. C'est un enfant toujours souriant, agréable, volontaire. Pourtant depuis quelques semaines Q. pleure... il pleure en pensant à ce qui l'attend l'année prochaine. Pendant 5 ans nous avons accompagné cet enfant, nous l'avons encouragé, épaulé. Une fois au bout de notre ascension, j'ai le sentiment de le pousser dans le vide, que tout ceci n'aura servi à rien, que sa chute n'en sera que plus douloureuse. Je suis fatiguée. Mais moi je peux encaisser, je suis une adulte. Lui n'est qu'un enfant. Un enfant pour qui le système n'a pas de réponse. Un enfant, une famille qu'on abandonne. Parce que je suis une pièce de ce système, pour ça je leur demande pardon, pardon de ne pouvoir faire plus, de ne pouvoir faire mieux.

     

    Allez lire l'article de Maxi prof sur l'orientation dans le secondaire:

    http://maxiprof.eklablog.com/la-realite-du-terrain-en-matiere-d-orientation-dans-le-specialise-a195514522

     

     

     

     

     

    Les "vrais" portraits de l'ASH

     

     

    Je continue à parler du handicap à l'école. Pas celui des rapports ministériels, mais bien celui de notre quotidien, celui au travers duquel je tente de vous dresser le portrait de ceux qui jalonnent ma vie professionnelle depuis plus de 15 ans maintenant. Aujourd'hui parlons des parents...

    Quand la scolarité de leur enfant devient le combat de leur vie... Courage à tous ces parents qui sont nos premiers partenaires, qui doivent apprendre à nous faire confiance, à naviguer dans les méandres des sigles, des dossiers. Le handicap de leur enfant les a propulsés malgré eux dans un univers complexe, un tourbillon de démarches, d'acceptation, de renoncements parfois...

     

     

     

     

     

     

     

    Les "vrais" portraits de l'ASH

     

     

     

    Que serait une série de portraits de l'ASH sans la jeune coordo, fraichement sortie de l'école, jetée malgré elle dans le grand bain? Elle y arrivera, parce qu'elle est courageuse, volontaire et parce qu'il le faut, parce qu'on compte sur elle...

    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    @instit_en_ime
    Mardi 21 Juillet à 11:48
    Merci pour tout, et bravo pour ta maîtrise de la tablette graphique
      • Mardi 21 Juillet à 18:49

        J'avais une furieuse envie de communiquer sur ces portraits.... même si ma maitrise de la tablette n'est pas encore au point! Le fond est plus important que la forme ici...

    2
    Marionulis
    Mercredi 22 Juillet à 02:41

    Bravo et merci, je reconnais tellement mes élèves....

    3
    1976 verts
    Jeudi 23 Juillet à 11:01

    Merci pour ces portraits qui sont effectivement très (trop) vrais! Ces élèves en souffrance accompagnés de leurs familles qui le sont tout autant! Nos précieuses AESH sans qui, tout serait tellement plus difficile! Les jeunes coordos qu'il faudrait pouvoir connaitre pour leur donner un soutien! Je pense aussi aux directeurs d'école qui doivent aussi gérer une surcharge de travail dans nos écoles avec ULIS sans moyen supplémentaire!

    Je partage ton article, c'est important!

      • Jeudi 23 Juillet à 11:42

        Merci infiniment.... Tu as raison de parler des directeurs-trices d'école. Je réfléchis à faire un nouveau portrait. Merci!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :